• FuerteVentura

    FuerteVentura

    Toujours accompagnés de nos nouveaux compagnons de croisière, Catherine et Philippe, nous quittons Lanzarote et continuons notre découverte vers Fuerteventura (vent fort en français) une des sept îles des canaries,  pour une journée de navigation tranquille.
    Nous avions du vent qui nous encourageait à aller plus vite que les plus gros que nous. Nous avons décidé de passer la nuit à Puerto del Rosario.

    Images intégrées 2

    Images intégrées 1

    Un mouillage bien protégé et proche du centre-ville. Nous en profitons pour se dégourdir les jambes en se baladant dans les rues, qui n’offraient pas trop de choses à voir.

    Images intégrées 3Le lendemain, nous reprenons la navigation avec peu de vent cependant l’amiral décide de mettre le spi pour doubler tout le monde. Mais les choses se gâtent, après un petit grain, le spi asymétrique se déchire au niveau du point d’amure et jusqu’au point d’écoute. Le plaisir est bien vite retombé, et à nouveau, c’est reparti avec peu de vent mais vers une escale très touristique avec une plage de galets  et des immeubles à perte de vue occupés par des touristes étrangers. Et on parle de développement durable…  Bof, bof, on dira…

    On se promenant pour boire un pot, on s’aperçoit que tout est privé et du coup faisons demi-tour et rentrons au bateau.

    Images intégrées 4

    Images intégrées 5
    Images intégrées 6
    Images intégrées 7

    Images intégrées 8

    Images intégrées 9

    Images intégrées 10

     Au lever, nous décidons de mouiller plus loin devant la longue plage de sable fin et sa dune de la péninsule de Jandia où nous avons la chance de se baigner à marée montante dans une eau transparente. La marée montera encore une heure pour prendre possession complètement  de cette lagune.

    Images intégrées 11

    Images intégrées 13

    Images intégrées 14

    Images intégrées 15

    Ensuite, nous tirons quelques bords vers la pointe sud ouest de l’ile pour trouver un mouillage où passer la nuit,  afin de partir sur Gran Canaria le lendemain.

    L’amiral avait son plan pour la nuit, il nous a fait une  balade bien houleuse vers le sud-ouest de Fuerteventura. L’endroit inhospitalier n’a pas incité la RCC à y passer la nuit. De là, on est donc retourné dans une baie ouverte sur le sud, mais très protégée du nord ouest de cette soirée.

    Images intégrées 16

    Images intégrées 17

    Images intégrées 18

    La nuit s’est bien passée, calme, mais au petit matin, le vent s’est levé, de sud, comme prévu, on a donc rapidement levé l’ancre pour rejoindre Gran Canaria. Cette traversée se fera à plus de 7 nœuds de moyenne.

    Bref cette ile hormis ses belles plages et dune au sud, n’a pas autant d’atout que ses sœurs canariennes.

  • Lanzarote

    Lanzarote

    Après une navigation tranquille d’environ 25 miles, nous arrivons à Arrecife. C’est la destination que nous avons choisie. Nous préférons le mouillage près du centre ville, derrière une grande jetée, que la grande marina, impersonnelle près du port des ferrys. Ici, nous pouvons subir un ouragan du nord, sans problème !!!

    Images intégrées 1Pour y arriver, il y a un amer remarquable, c’est un hôtel.

    Images intégrées 2Mais nous seront bien protégés par un château fort et ses ponts levis qui nous permettent d’accéder à notre zone de débarquement.

    Images intégrées 3

    Images intégrées 4

    Images intégrées 5

    Cette petite ville est bien sympa, avec un centre piétonnier, mais aussi de nombreux petits « ports » pour les pécheurs, façon cité lacustre.

    Images intégrées 6

    Images intégrées 7
    Images intégrées 8

    Images intégrées 9

    Pendant  quelques jours c’est visite de la ville, mais aussi bricolage pour réparer l’enrouleur de génois et les WC de nos voisins de Daviken.

    La péripétie de l’étape : comme à chaque fois, voici un fait remarquable à vous conter. Cela se passera lors d’un changement de bord entre Daviken et Carpe Diem, et c’est cette occasion que choisit ma petite blonde pour prendre un bain improvisé entre leur bateau et l’annexe, avec comme équipement sa tablette et mon téléphone (évidemment non étanches) ! Fluctuat nec mergitur !!! mais plus fonctionare !!! Tant pis, ce sera l’occasion de changer de matos, et ensuite relooking façon Pamela Anderson ! (du moins pour les cheveux)

    Images intégrées 10Nous retrouvons ensuite lundi  nos amis varois Jean-Marc et Fred venus en croisière sur Lanzarote. Nous profiterons de leur voiture pour visiter l’ile par le nord et l’intérieur.

    Images intégrées 11Ce sera l’occasion de visiter les champs d’aloe vera, au milieu d’un paysage lunaire.

    Images intégrées 12

    S’ensuit une région désertique, ou seule existe la lave noire, avant de découvrir un panorama imprenable sur notre précédent coup de cœur et son mouillage bien fourni maintenant !

    Images intégrées 13

    Images intégrées 14Sur le trajet de retour nous traverserons de rares villages « mexicains ».

    Images intégrées 15

    Puis nous retrouverons Arrecife et sa belle plage, ainsi que ses sculptures citadines.

    Images intégrées 16

    Images intégrées 17
    Images intégrées 18

    Images intégrées 19Après une petite semaine à Arrecife, nous reprenons la direction du sud longeant une côte toujours aride pendant une quinzaine de miles, et la très belle plage de Papagayo jouxtant la gande marina Rubicon.

    Images intégrées 20

    Images intégrées 21
    Images intégrées 22

    Images intégrées 23Ce sera notre dernier contact avec Lanzarote avant de rejoindre Fuerteventura.

    Images intégrées 24

  • La Graciosa

    La Graciosa

    Arrivés dans la nuit noire, la première image des canaries devra donc attendre le lever lundi matin.

    Déjà , il fait bon ! Vite ouvrons le panneau pour voir. Malgré un ciel chargé de gris, Graciosa est bien belle. Volcans, aspect lunaire d’un coté,

    Images intégrées 1

    Images intégrées 2
    et Mafate sur mer de l’autre.
    Images intégrées 23
    Aucune déception, au contraire.

    Cette première journée passera au repos bien mérité après 2 nuits blanches.

    Mardi, ballade à terre. Nous laissons l’annexe sur la plage, après avoir pris soin de la remonter, marée haute oblige. Nous partons, sous quelques gouttes qui seront séchées en quelques minutes, vers le village.
    Celui-ci, distant d’une heure de marche, est tout blanc et bleu.

    Images intégrées 3

    Martine, on vient enfin de trouver la vraie Grèce !

    Images intégrées 4

     Mais ici les rues sont en sable.

    Images intégrées 5

    Très sympa cette balade à travers les dunes. Au retour, la mer a bien monté, et une plage que l’on avait dépassée est maintenant recouverte d’eau.

    Images intégrées 6

    Images intégrées 7

    Images intégrées 8

    Images intégrées 9Le stress monte aussi quelque peu. Avons-nous assez remonté l’annexe ? D’autant plus qu’il n’y avait personne sur notre plage de débarquement, et le vent qui porte vers le large. Ce serait dommage, elle est neuve, juste un seul trajet ! et de plus couleur camouflage atlantique …

    Images intégrées 10En arrivant, ouf, elle est bien toujours là, mais les vagues viennent lécher ses boudins. Tout est sous contrôle, et la hauteur d’eau avait été savamment calculée par l’amiral ! En fait des français en balade atlantique comme nous étaient sur la plage et veillaient dessus ! solidarité …

    Mercredi, sous un soleil et une température que ne renierait pas Bandol en été, nous partons faire l’ascension du volcan surplombant Carpe Diem. Panorama fantastique sur Graciosa et Lanzarote voisine.

    Images intégrées 11

    Certaine trouve cela dur de monter !

    Images intégrées 12

    Et aussi dur de redescendre !

    Images intégrées 13

    Mais cela en valait le coup !

    Images intégrées 14

    Images intégrées 15

    Images intégrées 16

    Images intégrées 17

    Images intégrées 18

    Images intégrées 19Qu’à cela ne tienne, arrivés en bas, nous partons vers l’autre cote de l’ile.

    Images intégrées 20

    Images intégrées 21

    Pour l’instant les canaries correspondent à l’idée que j’en avais.

    Images intégrées 22

    A Lanzarote de nous séduire maintenant !!!

     

  • Agadir – La Graciosa

    Agadir – La Graciosa

    Nous quittons le Maroc après 1 mois d’escales diverses. Le départ est prévu pour 9h. Les services de police et douane sont prévenus la veille. Oui, mais encore une fois ici c’est l’Afrique ! Du coup, il ne quitteront notre bord que vers 13h30. Le temps de larguer les amarres, et on se retrouve devant Agadir, au milieu des cargos, dans une ambiance ouatée.

    Cette atmosphère correspond de plus au spleen qui nous embrume depuis que notre ami Jean-Pierre a lui aussi largué les amarres.

    Images intégrées 1

    Les premières heures se feront en compagnie d’Anao, rencontré à Agadir et qui part aussi pour les canaries, à la voile, mais à une vitesse qui aurait value d’utiliser la risée diesel. En milieu de nuit, le vent arrivera enfin comme prévu, et le reste se fera directement sous voile à plus de 6,5 de moyenne. L’arrivée au mouillage dans la nuit d’encre sans lune, puis dodo ! Belle balade de 230 miles.